La gestation

Elle commence dès qu'un ovule et un spermatozoïde s'unissent. C'est la fécondation. Elle se produit dans les trompes (ou oviductes). Au bout d'une semaine, les embryons migrent des trompes vers les cornes utérines. Les embryons s'immobilisent ensuite en regard d'une glande utérine.

Ils s'implantent vers le 16ème jour. C'est la nidation.
Ils vont alors commencer à se développer. Cette phase d'embryogenèse verra se former ou s'ébaucher les organes du chiot. Par exemple, le palais est soudé à 33 jours, et la différenciation des doigts est faite à 35 jours.

Cette phase d'embryogenèse est importante car tout manquement ne sera pas rattrapé ensuite. Par exemple, si la fermeture du palais n'est pas faite à la fin de cette phase, elle ne se fera plus ensuite et le chiot naîtra avec une anomalie appelée la fente palatine, (anomalie de la fermeture du palais).

A la fin de l'embryogenèse, les futurs chiots ont un poids très faible, mais tous les organes sont ébauchés. L'embryon devient un foetus.

L'embryogenèse laisse alors la place à une phase de croissance pondérale. Plus des 3/4 du poids des chiots est acquis par le foetus après le 40ème jour de gestation.

 

Les étapes de la gestation. 

Les hormones de la gestation.

La progestérone:
Elle maintient la gestation. Ce sont les corps jaunes ovariens qui sécrètent cette hormone durant toute la gestation (voir les pages précédentes consacrées à la progestérone et à son dosage).
La progestérone est toujours sécrétée pendant environ 2 mois, que la chienne soit gestante ou non. La seule différence étant un effondrement de celle-ci en fin de gestation. Ce qui a pour effet de déclencher la mise bas.
Par contre, un effondrement du taux de progestérone qui surviendrait à un tout autre moment de la gestation peut provoquer un avortement: C'est l'insuffisance lutéale.La relaxine:

Le placenta dans lequel le chiot se développe a de multiples rôles: nourricier, protection, mais aussi hormonal.
Le placenta forme une bande circulaire autour du foetus (placenta zonaire). Son pigment vert-foncé, presque noir, est visible au moment de la mise-bas.

Le placenta sécrète une hormone, la relaxine, qui a une action sur les muscles et les ligaments de la chienne en les assouplissant. Ce qui permet au bassin de se dilater et de laisser le passage aux chiots. La relaxine permet l'augmentation de l'élasticité de la ceinture pelvienne, l'élargissement du col de l'utérus, le relâchement du ligament inter-pubien et le ramollissement du col de l'utérus (cervix).

 

La relaxine est la seule hormone réellement spécifique de la gestation chez la chienne.

Le dosage de la relaxine est un test sûr pour diagnostiquer une gestation. Ce test sanguin est de plus en plus fréquemment disponible chez les vétérinaires et est une bonne alternative à l'échographie.
La relaxine étant sécrétée par le placenta, sa présence dans le flux sanguin est une preuve de leur existence et donc de la gestation de la chienne.

La relaxine est détectable dès le 20ème jour. Il est toutefois prudent d'attendre le 25ème jour pour utiliser le test. 
Le taux plasmatique de la relaxine augmente régulièrement jusqu'au 45ème jour (+/- 5 jours) de gestation, pour décroître par la suite.

L'échographie.

Elle peut-être pratiquée vers la fin du 1er mois de gestation. L'échographie permet d'obtenir une information qu'aucune autre technique (dosage de la relaxine par exemple) ne peut proposer: vérifier en temps réel la viabilité des chiots à naître.

 

 

La radiographie.

Le squelette des chiots commence à s'ossifier à partir du 45ème jour et devient visible à la radiographie vers le 50ème jour.
La radiographie ne permet donc pas un diagnostic précoce de la gestation.
Par contre, elle permet de connaître le nombre exact de chiots que porte la mère.



Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site