Le Boxer et la hierarchie

La hiérarchie


On doit la mettre en évidence dès l’arrivée à la maison : en interdisant certaines zones réservées aux chefs de meute, comme la chambre ou le fauteuil, en pratiquant des manipulations douces, comme le fait de le prendre dans les bras ou le retourner avec gentillesse sur le dos pour le maintenir quelques secondes chaque jour, en mettant les mains dans sa gamelle lorsqu’il mange, etc.
Les mots d’ordre sont douceur et fermeté et il vaut mieux mettre les choses au point, lorsqu’il a 2 ou 3 mois, que lorsqu’il sera adulte et qu’il prendra conscience de sa force.


Il faut par exemple, éviter lorsqu’on le rappelle et qu’il hésite à revenir, de se mettre à le poursuivre, sinon il apprendra vite que les humains sont incapables de le rattraper et que lorsqu’il est lâché il peut faire ce qu’il veut, décidant de ses déplacements. Cette simple erreur de la part des maîtres peut engendrer un chien indépendant qui refuse de se soumettre à une autorité.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site