La sociabilité chez le boxer


La sociabilité aux humains est aisée à acquérir avec cette race, du moment qu’on évite chez l’éleveur, l’isolement, et que le maître continue à mêler son chiot aux personnes de toutes catégories : Hommes, femmes, enfants de tout âge. Il est dans sa nature d’aimer les gens, souvent même de manière envahissante comme nous l’avons déjà mentionné.
La socialisation aux autres chiens doit impérativement avoir lieu au plus jeune âge, si possible dans des classes de chiots que certains clubs commencent à mettre en place. Il est important de souligner que ces contacts doivent avoir lieu avec des races variées, car à l’époque où il apprend les caractéristiques des congénères à l’élevage, il n’est souvent confronté qu’à des chiens de sa race. Ceci peut engendrer une imprégnation sélective sur un type de chien seulement et plus tard, l’inhibition naturelle peut ne pas jouer en présence d’un Briard ou d’un Yorkshire. D’autre part, la coutume qui veut qu’en exposition de conformité au standard, les propriétaires de Boxer les mettent en situation de face à face pour obtenir la position campée, n’arrange pas les choses, car il ne peut y avoir contact et échanges véritables, engendrant souvent de l’agressivité à l’encontre des vis-à-vis.
Cette socialisation aux congénères doit donc se poursuivre dès l’arrivée à la maison en laissant le chiot jouer avec d’autres chiots, mais également avec des chiens adultes bien équilibrés de toutes les races.

c

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site